s'affirmer

26 mars 2017

Etre soi-même c’est aussi s’affirmer !

Experte en matière de ces pensées automatiques du type « tu peux le faire, tu as déjà encaissé ça, accepte !  » notamment si je ressens un danger, mon corps a su me faire entendre l’urgence : apprendre à dire non. Voilà pourquoi je souhaite partager avec vous ma réflexion sur la difficulté d’oser s’affirmer.

Faire entendre ses opinions, ses besoins ou non-désirs… s’affirmer, peut parfois se relever être un véritable challenge !  Je fais partie de la majorité, effectivement, c’est loin d’être une évidence, la bonne nouvelle, cela s’apprend  !

Pourquoi s’affirmer est parfois difficile ?

  • Notre société tout comme notre éducation n’encouragent guère l’affirmation de soi. Dès notre plus jeune, nous apprenons des règles et de nombreux interdits. L’obéissance est un pilier à l’école également, l’usage du « OUI » est donc préconisé. En revanche, l’apprentissage de l’expression de ses émotions, de ses besoins est vraiment peu abordé.

 

  • Car la volonté de vouloir faire plaisir et de ne pas blesser autrui est importante,

 

  • Parce que la culpabilité, sentiment que l’on développe facilement et rarement à bon escient, nous pousse à renoncer à nos propres besoins !

 

  • La peur d’un conflit et le souhait de maintenir des relations prend le dessus. Nous poussant quelques fois à supporter et accepter l’inacceptable…

 

s'affirmer

 

  • La peur du jugement : positifs ou négatifs, les jugements ne dépendent pas de nous. Nous avons toutefois la possibilité d’y accorder peu d’importance.  L’estime de soi est étroitement lié avec cette crainte…  Respecter ses propres besoins est une piste qui permet de restaurer une meilleure estime de soi et d’accorder moins d’importance aux regards extérieurs.

 

Pourquoi s’affirmer fait-il du bien  ?

  • La bonne nouvelle est que l’on peut apprendre, avec un peu d’entrainement, à exprimer ses besoins et donc à s’affirmer… permettant de restaurer une meilleure estime de soi. On inverse alors la spirale et elle devient positive !

 

  • Cela permet d’être à l’écoute de ses besoins et de ses émotions (qui sont à distinguer de nos pensées) . Cela nécessite de s’offrir un peu de temps pour porter l’attention sur nos sensations, notre intuition. Se recentrer sur soi qui est un bien joli cadeau que l’on peut s’offrir. Savoir ce qui est bon pour soi, nos besoins ne sont ils pas aussi légitimes que les besoins d’autrui ?

 

s'affirmer

  • Pour être en cohérence avec ce que l’on est. En effet, s’affirmer permet aussi d‘être en accord avec ses valeurs et  de les respecter . Tout comme ses besoins, il est vraiment intéressant de s’accorder un temps pour poser par écrit ses valeurs. Ce qui est essentiel pour soi et qui donne un sens à qui nous sommes et ce que nous voulons… Les valeurs sont notre moteur et nous portent, plus nous les respectons et plus nous sommes convaincants car convaincus !

 

  • Favoriser l’authenticité des relations. En s’affirmant, on exprime clairement ce que l’on ressent et l’on prend également le temps de comprendre les véritables attentes de notre interlocuteur. Nous apprécions les valeurs et la sincérité de nos amis, il est fort probable que cela soit réciproque… Oser exprimer un refus n’est pas refuser la relation et peut se faire en étant dans l’empathie. Bien évidemment, il y a certaines relations où la manipulation peut être toxique, l’authenticité étant peu probable, l’issue la plus simple est la fuite.

 

S’affirmer dans la bienveillance : comment  ? 

  • La première étape est la prise de conscience. Comprendre son propre mode de fonctionnement. Repérer les circonstances et les interlocuteurs avec qui l’affirmation est mise à l’épreuve. De la colère envers soi, un sentiment d’impuissance, de la confusion… Les désagréments sont multiples.

 

  • S’affirmer simplement et clairement  » Non, je ne le souhaite pas… » sans entrer dans des justifications.

 

  • Entendre et exprimer à son interlocuteur que l’on comprend également ses attentes par de l’empathie « Je comprends que… » et proposer, quand cela est envisageable, une alternative.

 

  • Persévérer !  Le changement nécessite certes un peu d’entrainement et d’adaptation de notre entourage. Tout comme le sport ou toute pratique nouvelle, plus nous essayons, plus cela devient accessible !

s'affirmer

 

Les avantages de l’affirmation de soi sont indéniables !  Obtenir ce qui est bon pour soi tout préservant la relation est compatible. Je m’entraîne, tout en restant moi-même et flexible autant que possible, à m’affirmer et fixer des limites, il me reste encore une belle courbe de progression,  je suis toutefois satisfaite de ce petit début de chemin parcouru. Il n’est jamais trop tard pour commencer  !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *